Notre voyage à Prague

Lundi 4 juin 2018

 Prague : Visite du cimetière juif

Ce cimetière était en fonction de 1478 à 1786, succédant au cimetière appelé « jardin juif » qui a été découvert au cours de fouilles archéologiques sous la rue Vladislavova dans la Nouvelle Ville.

Le nombre exact de pierres tombales et de morts enterrés est imprécis car il y a parfois plusieurs couches de tombeaux. Il est estimé à douze mille tombes mais le nombre de personnes ici enterrées est bien plus important encore car de nombreuses pierres se sont retrouvées enterrées et d'autres sépultures en bois ont été détruites. En effet, les habitudes religieuses interdisant aux Juifs de supprimer de vieilles sépultures et le terrain étant devenu insuffisant, de nouvelles couches de terre sont régulièrement apportées et les anciennes pierres tombales sont alors surélevées. Avec le temps, le nombre de niveaux a par endroits atteint 12 et les pierres tombales de différents siècles sont aujourd'hui réunies les unes à côté des autres. La Société du dernier devoir s'est occupée du cimetière pendant de nombreux siècles, c'est d'ailleurs elle qui a mis en place un enregistrement systématique des inscriptions des sépultures.

La tombe la plus ancienne ayant été conservée date de 1439. Ce cimetière a été agrandi à plusieurs reprises par le rachat des terrains voisins. Les derniers enterrements ont eu lieu en 1787, année où Joseph II émet un décret interdisant d'enterrer dans les zones habitées de la ville.

Le cimetière s'étend à l'ombre des érables, des frênes, des robiniers et des sureaux.

Le pont Stavopluk

1/1

Créé par Claude Hergott

Mars 2018

Présidente : Béatrice Angly

Tél. 0607 608 123

Courriel : b.angly@orange.fr

Les Seniors du Sundgau - Copies interdites - Tous droits réservés

Vous êtes le :

ème

 visiteur. Merci !